Guerre en Ukraine : Berner donnera 200 000 euros aux ONG pour venir en aide aux civils

Stéphane Vigliandi
Image
Drapeau ukrainien

Alors que l’Onu estime déjà que près de 650 000 Ukrainiens ont fui leur pays depuis le début de l’offensive militaire russe, le distributeur allemand a décidé de communiquer sur un don fait à de « grandes organisations humanitaires » pour porter assistance aux populations civiles, qu’elles soient prisonnières à l’intérieur du pays ou précipitées sur les routes de l’exode. Certains acteurs et organisations professionnelles du BTP ont, eux aussi, décidé de communiquer sur l’aide apportée. Nos lecteurs peuvent nous aider à la compléter.

Partager sur

Alimentation, matériel médical, produits d’hygiène, soutien psychologique… Depuis une semaine, de nombreuses ONG* lancent des appels aux dons pour soutenir les populations civiles sur place et les réfugiés dans les pays voisins de l’Ukraine. D’autres organisent aussi des cagnottes sur leur site web et les réseaux sociaux.

Dans la filière du Bâtiment, beaucoup d’entreprises**, comme d’ailleurs d’individus, participent à l’effort de soutien à la population ukrainienne sans nécessairement le faire savoir, comme ils l'avaient fait lors du premier confinement sanitaire en France. Dans un communiqué publié ce 1er mars, le groupe familial Berner a été le premier – dans le négoce Bâtiment – à annoncer qu’il « va effectuer un don de 200 000 euros pour soutenir la population civile qui souffre de la guerre ».

Fils du fondateur de l’entreprise, Albert Berner, qui « a connu personnellement la guerre », le PDG Christian Berner et sa femme Pia Berner, la présidente du conseil d'administration du groupe, se disent « sensibilisés aux terribles réalités des conflits armés » et rappellent leur croyance en « la souveraineté des États pour assurer la paix et la stabilité ».

Alors que « les Ukrainiens risquent de perdre tout ce qu'ils ont construit au cours de leur vie » et que « ce sont les enfants qui souffrent le plus dans ces situations », écrit le couple, Berner Group qui est aujourd'hui implanté dans une vingtaine de pays, a voulu « agir immédiatement ». La somme de 200 00 euros ira à « de grandes organisations humanitaires afin de garantir que les dons seront bien acheminés jusqu’à ceux qui en ont besoin ».

* Outre l’Onu via le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), on compte notamment le Comité international de la Croix-Rouge, la Croix rouge et le Croissant rouge, Care International, Aide médicale et caritative France-Ukraine, People in Need, etc.

** Certains groupes de distribution présents entre autres dans le secteur du bricolage ont des actifs, aujourd'hui autonomes, en Russie. Mais leur sourcing russe ne représente qu'une faible part de leurs ventes en Europe dont la France.

Image
Saint-Gobain / Ukraine
Image
Groupe Chavigny - Ukraine
Image
Trenois Decamps - Ukraine
Image
PPG France - Ukraine
Image
Capeb / Conflit en Ukraine
Image
Union HLM / Ukraine
Image
Association des maires de France

En France, Berner dispose désormais de quatre points de vente phygitaux à Lille, à Lyon depuis mars 2019, Paris et depuis le début de cette année à Toulouse. Ces comptoirs-relais viennent en complément des ses autres points de contact : la cellule clients, l’E-shop et les quelque 1 000 commerciaux itinérants.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet

Image
Screwfix Wattrelos (59)
Photo-reportage