Image
v3
Image
v2

Absorbé à 100 % par HomeServe et Mutares, le réseau Carglass Maison sort du “garage”

Stéphane Vigliandi
Image

Dans le giron à 80 % du groupe Carglass depuis plus de trois ans, le réseau d’agences Carglass Maison (ex-Maisoning) change définitivement d’actionnaires. Déjà détenu à 80 % par le fonds d’investissement allemand Mutares, le britannique HomeServe vient d’en acquérir le solde.

Partager sur

EN PHOTO • En s’alliant au fond d’investissement Mutares pour reprendre 100 % de Carglass Maison, la plateforme d’intermédiation HomeServe France entend poursuivre son développement sur le marché des réparations et des travaux de rénovation auprès des particuliers. De son côté, l’ancien propriétaire du réseau, le groupe Belron, se recentre sur son cœur de métier, la réparation de pare-brise automobile, qui est particulièrement affecté par les confinements sanitaires à répétition.

Sur le marché de l’habitat, le munichois Mutares poursuit ses emplettes et alliances stratégiques. Après s’être positionné fin 2020 pour le rachat de Lapeyre au groupe Saint-Gobain, la société d’investissement vient de trouver son partenaire financier pour finaliser l’absorption de Carglass Maison auprès de son propriétaire Belron Holding France connu pour son réseau de réparation des pare-brise Carglass.

Dans un communiqué diffusé ce 9 avril, HomeServe indique avoir finalisé le 8 avril 2021 l’acquisition du groupe Carglass Maison : l’ex-enseigne Maisoning dont le groupe Belron avait repris 80 % du capital fin 2017 à Prunay – un groupe d’expertise en assurances. Avec ce co-rachat jugé « stratégique », le britannique HomeServe acquiert ainsi 20 % de Carglass Maison « aux côtés du fonds d’investissement Mutares qui détient à présent l’ensemble des parts complémentaires à hauteur de 80 % », précise le communiqué.

De son côté, Mutares a indiqué ce matin dans un communiqué distinct avoir « réalisé avec succès l’acquisition auprès de Belron d’une participation majoritaire dans le groupe Carglass Maison ».

Synergies et diversifications métiers

À travers cette opération de croissance externe, HomeServe – implanté en France depuis vingt ans – a souhaité « apporter son expertise immédiate et opérationnelle dans le pilotage et l’animation de réseaux d’artisans et de professionnels » sur l’ensemble du territoire.

Selon HomeServe France, cette intégration lui apporte, primo, une « complémentarité des métiers [avec] les professionnels Carglass Maison ». Secundo, cette nouvelle opération de croissance externe lui donne l’opportunité de « proposer une offre élargie pour le dépannage et les travaux en se développant, dès demain, sur de nouveaux métiers dont la vitrerie, la menuiserie ou la peinture ».

De son côté, Mutares met en évidence « d’importantes synergies commerciales avec le réseau HomeServe France » dans un contexte de marché « favorable » actuellement. En outre, le co-actionnaire allemand mentionne dans son communiqué « l’investissement dans de nouveaux outils informatiques pour améliorer le service client et l’exécution des commandes ».

Pour mémoire, la plateforme d’intermédiation HomeServe France qui est positionnée sur le marché des réparations et travaux de la maison, s’était déjà diversifiée fin 2018 en créant HomeServe Énergies Services : sa division chauffage-climatisation, « construite par croissance externe via l’acquisition à date de dix sociétés en trois ans » sur le territoire français.

À PROPOS DES DEUX REPRENEURS

• HomeServe → Créé en 1993 en Angleterre, la plateforme d’intermédiation est aujourd’hui présente dans six pays : Canada, Espagne, États-Unis, Italie, France et Royaume-Uni. Dans l’Hexagone, l’entreprise de services pour la maison s’appuie sur environ 4 000 artisans (plombiers, chauffagistes, électriciens… À ce jour, elle revendique sur son site internet 1,1 million de clients particuliers où son réseau de professionnels interviennent (réparations et travaux de rénovation).

• Mutares → En 2020, le fonds d’investissement d’origine allemande compte plus de 12 000 collaborateurs dans le monde. Il revendique avoir généré un chiffre d’affaires consolidé d’environ 1,6 Md€ l’an dernier. Sa visée est d’atteindre environ 3 Md€ d’ici à 2023.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire