Image
v3
Image
v2

Point.P cible le grand public sur les réseaux sociaux

Stéphane Vigliandi
Image
Point.P - MDD Arte Déco.

À l’occasion de son récent salon interne des nouveautés 2024, le distributeur appuie une fois encore sur l’accélérateur du digital pour mieux adresser les particuliers à projet. Quant à Arte Déco lancée l’an dernier, la MDD de Point.P joue de plus en plus la carte du design.

Partager sur

Actions digitales étoffées, conseils en décoration d’intérieur, devisage rapide… Le vaisseau amiral de Saint-Gobain met les bouchées doubles pour accentuer sa présence auprès des particuliers à projet. Son récent “Salon des nouveautés” dédié aux équipes internes du distributeur l’a prouvé.

Depuis le rapprochement avec l’ex-enseigne sœur Décocéram, Point.P a nettement investi la sphère des réseaux sociaux, Pinterest et Insta’ en tête. Un parti pris visant à muscler sa visibilité auprès du grand public. Outre l’appel à la médiatique architecte d'intérieur Emmanuelle Rivassoux, le multispécialiste sollicite sept influenceurs pros. Parmi eux ? Le désormais incontournable @FrenchRenovation (332 k followers début juin 2024).

La stratégie inclut un plan d’actions pour optimiser le parcours et l’expérience client. Point.P cherche à établir des devis de façon aussi simple qu’efficace. En visio, les vendeurs conseil qui, fin 2024, seront tous dotés de tablettes, ébauchent le projet avec le client final avant qu’il ne vienne dans l’un des 235 showrooms Point.P pour le devisage.

Muscler la MDD

Quant à la MDD Arte Déco lancée en 2023 (marque propre axée sur les carrelage et les revêtements), le distributeur veut en faire un fer de lance dans sa conquête du grand public tout en adressant aussi le pro. Environ quinze nouveautés sont versées cette année au catalogue – notamment les grands formats (60 x 120 cm), les aspects bois, bien que moins sollicités par la prescription et les clients finaux, et surtout les modèles en marbre de plus en plus en vogue.

En outre, un partenariat a été nouée avec Peclers Paris (cabinet conseil en stratégie créative) pour sélectionner les teintes des collections de l’été 2025. Essentiellement sourcées en Europe, les gammes disposent toutes de leur FDES. Les critères de durabilité, eux, sont passés à la loupe par le tiers indépendant ÉcoVadis. 

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire